Des nouvelles de nos anciens : Fauve Troiano

By 27 February 2018Actualités
Fauve-Troiano

Je suis “UX Graphic & Web Designer”, diplômée du CAD.

Fauve Troiano, diplômée du CAD en  from CAD in 2013.

Quel a été votre parcours professionnel depuis que vous êtes sortie du CAD ?

À ma sortie du CAD, j’ai été engagée chez Arts Square, une agence de graphisme visant à s’occuper de clients de luxe (ex : Leading Hotels of the World, Jaeger Lecoultre, Tollet, Mogambo Yacht, Le Pain Quotidien, La Villa Lorraine,…), j’y suis restée 2 ans et demi avant de me tourner vers l’UX Design. J’ai alors travaillé chez Anais Digital pendant 1 an et demi, travaillant en équipe avec un UX Researcher sur différents projets complexes de type Infobel, Beobank Pro Center, Mainsys, P&V, …

Je suis à présent (et depuis juin 2017) indépendante en tant que UX Graphic & Web Designer.

De quelle manière le CAD vous a-t-il aidé à arriver là où vous êtes aujourd’hui ?

Cette école a été une superbe expérience de vie, j’ai adoré apprendre et me dépasser dans cet endroit, entourée de professionnels de haut niveau. Ce sont tous ces professionnels que j’ai rencontrés, qui m’ont inspirée et m’ont poussée à toujours donner le meilleur de moi. C’est grâce à cet apprentissage que j’ai toujours voulu délivrer le meilleur aux équipes avec lesquelles je travaillais et aujourd’hui à mes clients.

Pourriez-vous nous parler d’un ou deux grands projets sur lesquels vous avez récemment travaillé pour votre employeur et / ou pour vos propres clients ?

Chez Anais Digital j’ai travaillé sur une application mobile pour Vlan du groupe Rossel. Un projet qui a pris du temps à arriver à maturité à travers une multitude d’interviews et tests utilisateurs. J’ai travaillé en binôme avec un UX Researcher de l’équipe, ce sont des projets qui sont extrêmement intéressants et enrichissants de par leur complexité.

Un domaine que j’affectionne tout particulièrement est le print, voilà pourquoi aujourd’hui je tiens à mélanger et trouver un équilibre entre mes clients web et print. Un de mes nouveaux clients en tant qu’indépendante est le magazine Be Perfect que j’ai commencé à designer à partir du numéro 2. Ce magazine est luxueux et épuré, avec des articles très intéressants et de magnifiques photographies, tout ce que j’adore. De plus, c’est un vrai bonheur de travailler avec ce client !

Que trouvez-vous le plus agréable dans votre travail ?

Le plus appréciable a été d’apprendre énormément dans deux agences différentes, l’une a été axée vers le luxe et la deuxième vers l’utilisateur. Et c’est cela que j’essaie de faire/créer aujourd’hui à travers mon nouveau statut d’indépendante : penser à l’utilisateur tout en proposant des design épurés, faciles à utiliser et agréables à regarder. Trouver cet équilibre entre le beau et l’utilisabilité (usability) est très challenging !

Qu’avez-vous trouvé particulièrement challenging au CAD ?

Cette école a été un beau challenge sur moi-même, car elle ne m’a pas apporté les réponses d’un “beau design” sur un plateau d’argent, il a fallu bosser énormément (même plus que ça !) pour atteindre mes objectifs et ceux des cours. Il a fallu essayer, défaire, refaire, travailler encore et encore par soi-même pour y arriver, et c’est cela la clé. Chacun a son style graphique et cette école ne nous en impose pas un, ce qui nous permet de nous perfectionner chacun dans notre voie. Le challenge a été de ne pas satisfaire uniquement les professeurs mais de se satisfaire soi-même (ce qui est pratiquement impossible si on est perfectionniste).

Quel est votre meilleur souvenir au CAD ?

La remise des diplômes à la fin de ma 4e année, un moment de soulagement et de joie mêlé à la nostalgie de quitter cet endroit et ces personnes qui nous ont accompagnées pendant ces 4 années.

Le site Web du CAD utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En utilisant notre site Web, vous acceptez nos cookies conformément à notre politique de confidentialité.
je suis d'accordJe ne suis pas d'accord