Des nouvelles de nos anciens : Adrien Duchateau

By 9 August 2019Actualités

Je suis «LEAD GRAPHIC DESIGNER», diplômé du CAD.

Adrien Duchateau, diplômé du CAD en 2014.

Quel a été votre parcours depuis votre sortie du CAD ? Quel est votre rôle aujourd’hui ?

Après avoir été diplômé, j’ai été engagé chez McArnolds, une agence de branding et webdesign à Bruxelles. J’ai ensuite travaillé simultanément durant un peu plus d’un an chez Mediabrands Publishing (agence média) et chez Levelapp (agence spécialisée dans la création d’application mobile). J’ai ensuite travaillé sur une app mobile avec des amis, Judg.

En janvier 2017, j’ai été engagé par DataCamp en tant que Lead Designer. Une start-up belge basée à Louvain, New-York et London, qui propose une plateforme d’éducation en ligne spécialisée dans les data science. Lorsque j’ai rejoint la société, nous n’étions que 20 employés. Aujourd’hui, nous sommes plus de 100 employés répartis entre 3 locations. L’entreprise vient de finir une levée de fond de 25 millions d’euros et prévoit d’engager +- 80 personnes en 2019. C’est de loin l’expérience la plus enrichissante que j’ai vécue dans ma (jeune) carrière, une startup en pleine expansion avec toutes les responsabilités que cela comporte est très excitant !

De quelle manière le CAD vous a-t-il aidé à arriver là où vous êtes aujourd’hui ?

Le CAD m’a permis d’être directement crédible sur le marché de l’emploi dès ma sortie. Les projets sont toujours des cas réels, on nous demande d’inventer une marque, créer un packaging, réaliser un site ou app mobile, dessiner un poster pour un événement… ce qu’on apprend au CAD peut être appliqué dès notre sortie. Les profs sont exigeants mais tous sympas, tu fais tout pour ne pas les décevoir, du moins si ce job te passionne.

Pourriez-vous décrire un ou deux grands projets sur lesquels vous avez travaillé récemment ?

Le plus gros projet sur lequel j’ai travaillé, et sur lequel je travaille toujours, est DataCamp. Quand j’ai commencé il y a deux ans, il n’y avait pas de designer « in-house », ils travaillaient uniquement avec des freelances. Leur branding et interface n’étaient pas à la hauteur de la qualité de leur produit. Vu que plusieurs graphistes avaient travaillé dessus, sans directives de branding claires, il manquait une cohérence à travers le produit. J’ai donc dû créer de nouvelles directives et les appliquer dans toutes les différentes facettes du produit pour créer une expérience visuelle cohérente pour l’utilisateur.  Mon prochain challenge est de maintenir cette cohérence à travers les différents designers que nous engageons, tout en restant créatif et « up to date » visuellement.

Qu’avez-vous trouvé le plus « challengeant » au CAD ?

Les professeurs sont exigeants, ils veulent tirer le meilleur de nous-même et ne sont pas facilement satisfaits. Cela peut être intimidant au début, mais on se rend vite compte que c’est pour notre bien, faire « le minimum » n’est pas suffisant pour réussir dans ce milieu.

Quels sont les cours que vous avez préféré ? Pourquoi ?

Le cours des frères Durieux était sans aucun doute le plus challengeant, ils sont impitoyables ! Ils ne prennent aucune pincette, quand ce que tu as fait est mauvais, ils te le disent. C’est assez déstabilisant, mais qu’est-ce que tu progresses ! J’ai adoré. Ils m’ont vraiment aidé à opter pour ce style de communication directe dans ma carrière. Il faut dire quand quelque chose est mauvais, il n’y a aucun intérêt de laisser faire et de se satisfaire du minimum, mais évidemment il faut aussi dire quand c’est bien !

 

Le site Web du CAD utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En utilisant notre site Web, vous acceptez nos cookies conformément à notre politique de confidentialité.
je suis d'accordJe ne suis pas d'accord